fbpx

Blogue

Koli : un milieu mobilisé qui livre la marchandise

 

 

 

 

 

 

 

Par Élisabeth L’Anglais, collaboratrice

Un milieu qui s’organise et qui se donne des outils pour croître, c’est toujours intéressant. Et quand l’outil créé sert des commerçants locaux et la communauté qui s’y rattache tout en ayant une visée équitable, ça devient passionnant. C’est un peu l’histoire de Koli, ce service de livraison collectif qui est en plein développement, ici, auprès des commerces de Sherbrooke.

Porté par la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Sherbrooke, le projet Koli est une réponse dynamique aux effets de la pandémie de COVID-19 sur le commerce sherbrookois. Un moyen de bien servir une clientèle locale pour des commerçants en quête de solutions dans le but de maintenir leurs affaires dans le respect des règles sanitaires.

Mais en y regardant de plus près, c’est aussi une idée qui trace un parcours peu banal, portant dans son sillage des effets collatéraux positifs. Ils sont tournés vers la technologie locale, la mutualisation, l’autonomie d’une communauté et même, le respect de l’environnement. Emballant? Oui!

Une dynamique à trois qui s’est enrichie

Créer un service de livraison locale peut sembler simple. Il s’agit de réunir un transporteur et des commerçants qui ont besoin de livrer à leurs clients qui eux, ne peuvent se déplacer chez leurs fournisseurs locaux. Une relation à trois où chacun trouve son compte.

La pandémie a bien fait ressortir ces trois éléments en recherche de solutions. Mais pour bon nombre de commerçants, il fallait déterminer comment mettre le tout ensemble pour concrétiser un service de livraison abordable, mais efficace. Et savoir comment effectuer une gestion simple et performante de ce nouveau fonctionnement alors qu’ils étaient déjà en pleine adaptation.

C’est ici qu’un projet a germé. Il s’est enrichi pour présenter une dimension supplémentaire aux marchands locaux et un modèle d’affaires stimulant pour cette communauté : la technologie actuelle et l’économie sociale.

Moteur du projet, un organisme local d’accompagnement

Pour actualiser l’entreprise Koli, les notions d’économie sociale et l’apport technologique d’ici ont donc rejoint le transport, le commerce et la clientèle. Avec son expertise, la CDEC a structuré le projet en ce sens et a mobilisé les ressources professionnelles requises. L’organisme a ainsi pu développer un service clés en main pour le milieu des affaires afin de l’aider à améliorer son fonctionnement et sa rentabilité. Et il l’a fait selon des valeurs de développement prospère, équitable et durable envers cette communauté.

Pénélope Roy Dubé, chargée du projet Koli à la CDEC, rappelle que la Corporation vise à promouvoir le développement économique communautaire et social par l’accompagnement d’entreprises d’économie sociale qui apportent innovation et structuration.

Le projet Koli s’inscrit dans l’action de la CDEC puisqu’il a été constitué en tant qu’entreprise d’économie sociale à but non lucratif. Cela signifie qu’il est destiné à offrir des services à la collectivité, sans recherche de profit. Comme le souligne Mme Roy Dubé, dans sa forme, il représente un projet novateur et rassembleur qui dessert d’abord une communauté de commerçants sherbrookois et indirectement, sa clientèle locale.

Et peu importe le type de commerce, peu importe sa raison sociale, qu’il soit une coopérative, une entreprise d’économie sociale, une entreprise à but lucratif ou non. Du moment qu’il fait des affaires à partir de Sherbrooke, le commerce peut bénéficier du service de livraison Koli dans tous les arrondissements de la ville. Le projet est inclusif pour l’ensemble de la communauté des marchands sherbrookois.

Aux commandes, une technologie et un transporteur d’ici

La pandémie a forcé une adaptation rapide et les commerçants ont dû repenser leur fonctionnement. Le commerce en ligne et les commandes téléphoniques ont représenté des réponses pour continuer à servir la clientèle. Tout un défi pour des marchands locaux habitués à recevoir leurs clients en magasin, même si bon nombre d’entre eux avaient amorcé le virage numérique.

Comment gérer cette dimension supplémentaire du commerce? Ce peut être en adhérant à un groupe qui mutualise un service de livraison performant. Et surtout, en  rejoignant un groupe qui dispose d’outils de gestion et de suivi de commandes auquel collabore un transporteur local, relié à la même technologie.

Le projet Koli met à la disposition des marchands une expertise sherbrookoise en technologie. Il utilise une application développée par la firme Mobilus Technologies. L’entreprise de Sherbrooke a en effet créé un logiciel qui offre aux commerçants et livreurs tout ce qui est requis pour gérer l’ensemble du processus de livraison. L’application permet la traçabilité des colis en circulation, une optimisation du travail du livreur et un outil de communication avec la clientèle pendant la livraison.

Par son adhésion au projet, le transporteur local Messagerie Mario bénéficie lui aussi de cette technologie. Un gain significatif pour l’entreprise, qui améliore le rendement de ses livraisons et leur apporte une dimension plus écologique en déterminant le parcours le plus court. Sans oublier qu’elle y acquiert de nouveaux clients auprès des commerces participants.

Mobiliser pour livrer la marchandise

Koli est présentement en phase de recrutement de commerces et de formation des marchands participants, comme le mentionne Mme Roy Dubé. Les commerçants qui s’inscrivent à ce service seront formés pour utiliser au mieux la plateforme électronique de gestion et de suivi des livraisons. Un enrichissement appréciable de leur fonctionnement.

À ce jour, cinq entreprises ont opté pour Koli : la Coopérative Alentour, Le Capucin, la Boutique Kitsch, À fleur de vie et O’Chevreuil. Ils peuvent ainsi répondre aux besoins exprimés par leur clientèle et encore mieux la servir.

Des perspectives qui tracent un chemin

Le projet Koli porté par la CDEC est une solution locale, simple et abordable, à un problème plus complexe qui touche la vitalité économique du milieu sherbrookois. Il se veut rassembleur, enrichissant et tourné vers l’efficacité.

Et l’organisme voit grand pour ce service de livraison. Dans une perspective encore plus écologique, Mme Roy Dubé rêve d’y intégrer une flotte de véhicules électriques. Ainsi branché sur l’avenir, Koli pourra longtemps énergiser le milieu des commerçants locaux et sa communauté.

D’ailleurs, son parcours s’avère déjà gagnant puisque la CDEC et Mobilus Technologies ont été dernièrement mis en nomination pour le Prix Jalon de la mobilité 2020. Le projet Koli y était nommé dans la catégorie logistique urbaine, parmi 11 autres projets québécois. Bonne route à Koli!

Vous avez des commentaires
ou des suggestions?

Maintenant, à vous la parole!

*

Retour aux nouvelles >
Une idée dans la tête

UN PROJET DE SITE WEB EN TÊTE?

Nous vous offrons GRATUITEMENT une heure de consultation pour faire le diagnostic de votre site Web actuel et analyser vos besoins en matière de site Web. Vous repartirez avec des recommandations personnalisées et une soumission gratuite.
close-link