Blogue

L’environnement dans son assiette – Le Silo Épicerie Bio-Vrac

le silo épicerie bio-vrac, basta communication, agence de communication, agence de marketing, agence de graphisme, agence sherbrooke

Par Mélissa Toutant 

 

Offrir à la communauté un panier de provisions locales et biologiques avec le moins d’emballage possible, telle est la mission que Nancy Squires, fondatrice et propriétaire du Silo Épicerie Bio-Vrac, s’est donnée. En entrant dans son épicerie, située sur la rue King Est à Sherbrooke, on est frappé d’une évidence même : tous les aliments sont sans emballage et, qui plus est, sont locaux, biologiques ou équitables. Un concept novateur, certes, mais de plus en plus en ébullition dans les villes du Québec, du Canada et même du monde.

Quand la passion de l’environnement mène à l’épicerie…

Nancy Squires était loin de se douter que sa maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke la conduirait dans le domaine de l’alimentation. Formée d’abord en géographie à l’UQAM, elle s’est ensuite intéressée aux risques environnementaux. Dans sa maîtrise, il n’a pas été question de l’impact de l’alimentation sur l’environnement, alors que ces enjeux sont tout aussi importants.

Combien de fois avons-nous entendu parler des aliments avec pesticides et des produits qui doivent faire des kilomètres et des kilomètres pour arriver jusqu’à nous? Nancy ne souhaitait pas seulement en parler, mais aussi passer à l’action en minimisant les conséquences de son alimentation sur l’environnement. Cela s’est donc traduit, notamment, par la réduction de l’emballage.  

Le Silo répond à son ambition entrepreneuriale et à son aspiration de sensibiliser les gens aux différents impacts environnementaux de notre consommation.

Le Silo, un réservoir à vrac libre-service

Depuis le 15 juin 2015, Le Silo offre un grand éventail d’aliments locaux et biologiques avec le moins d’emballage possible. Grâce à des stations de pesage, les clients peuvent apporter leurs propres contenants réutilisables et les remplir avec la quantité désirée. Cela évite par le fait même le gaspillage alimentaire; on ne prend que ce dont on a réellement besoin.

Le Silo sert des fruits et légumes, des viandes, des produits laitiers et, bien entendu, une panoplie d’aliments secs en vrac (dont de la farine, du café, du thé, des noix, des pâtes alimentaires, des céréales, des épices, des beurres de noix, etc.).

Une épicerie avant-gardiste

À l’ouverture en 2015, on ne comptait que quelques épiceries du genre au Québec. De plus en plus, il en pousse un peu partout dans la province. Au Silo, la particularité réside dans son offre : une épicerie de quartier où l’on peut trouver l’essentiel en un arrêt, à l’image des « One Stop Shop » aux États-Unis.

Nancy pousse sa philosophie à l’extrême en faisant participer tout un chacun dans l’adoption d’un mode de vie plus écologique. Producteurs, fournisseurs, clients et employés collaborent activement dans le choix d’aliments biologiques, équitables et sans emballage.

Tout se joue autour de la hiérarchie d’introduction des produits où ceux-ci doivent répondre aux exigences et à la mission de l’entreprise, soit d’offrir des produits locaux, bio et équitables le plus possible. Le Silo travaille également de concert avec les fournisseurs pour qu’eux-mêmes réduisent davantage leurs emballages.

Que le client soit débutant ou avancé dans l’achat bio en vrac, Le Silo est l’endroit idéal pour y faire des découvertes. Dès son entrée, il est mis à l’aise et est accompagné dans ses emplettes. Au départ, certains sont réticents à essayer Le Silo à cause de son côté « non conventionnel »; les membres de l’équipe s’assurent donc d’être le plus accueillants possible mais, très rapidement, les clients sont conquis par l’expérience. 

Faire une différence pour la planète… et la communauté

En plus de minimiser l’empreinte écologique, cette épicerie propose une meilleure accessibilité aux produits biologiques et équitables. En effet, moins d’emballage signifie aussi moins de coûts.

La très grande majorité des fournisseurs proviennent de l’Estrie, quelques-uns de Montréal. Ils sont choisis en fonction de leur proximité et de leur engagement envers les valeurs biologiques, équitables et sans emballage.

En plus d’amoindrir la distance parcourue des produits, réduire les émissions de gaz à effet de serre et de diminuer les emballages, Le Silo minimise la production de matières résiduelles autant dans ses bureaux administratifs que dans l’entrepôt. L’épicerie possède le plus haut niveau de certification d’Ici on recycle, un programme de Recyc-Québec pour souligner les efforts des entreprises dans la réduction des déchets.

Le Silo est également certifié Biologique par Québec vrai. Chaque produit revendu en vrac doit obtenir une certification pour s’assurer de leur authenticité.  

Qui plus est, dans les prochaines années, Nancy aspire à aller plus vers la communauté. « Nous avons trouvé notre voie, maintenant il faut la partager », souligne-t-elle. « Nous souhaitons nous positionner dans la communauté et nous faire connaître afin de conscientiser la population à la réduction de l’emballage. » À ce jour, Le Silo s’implique dans la communauté en offrant un budget de dons et commandites pour soutenir les projets communautaires de la région. Par exemple, ils ont offert une commandite au projet de toit vert de l’école Écollectif.

Dans l’avenir, Nancy et son équipe souhaitent prendre sous leur aile des projets provenant de petits groupes bien précis liés directement aux valeurs de l’entreprise.

Unir ses valeurs écoresponsables

Dans le but de faire connaître Le Silo, Nancy a approché l’agence Basta communication pour marquer son positionnement. Par la réalisation d’un plan de communication, la propriétaire se sent mieux outillée pour mettre en œuvre les actions qui répondent à cet objectif. «  D’ailleurs, Basta a réalisé deux visuels hyper le fun. Je ne suis pas une grande adepte de la publicité; c’est en quelque sorte ma bête noire. Les visuels s’intègrent bien à l’image de l’épicerie sans toutefois être trop publicitaires », précise-t-elle.

Partageant des valeurs écoresponsables pour les deux entreprises, la confiance s’est installée naturellement pour les deux entreprises. En parlant le même langage, les rencontres se déroulent facilement, et le projet avance dans le même sens.

Changer ses habitudes « en vrac »

Adopter l’achat bio en vrac ou le zéro déchet n’est pas sans sacrifice. Cela représente un grand changement d’habitude, et ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise de faire le saut. Le conseil de Nancy : « allez-y à votre rythme ». Chaque petit geste compte réellement.  Vous consommez beaucoup de café? Achetez-le équitable et en vrac. Une fois habitué, procédez à un autre changement. Il faut être en accord avec soi-même pour faciliter le processus. Comme Nancy le dit si bien : « voyez ça simple, et faites « un remplissage à la fois ».

Rendez-vous au 385 rue King Est à Sherbrooke pour mettre l’environnement dans votre assiette.

Vous avez des commentaires
ou des suggestions?

Maintenant, à vous la parole!

*

Retour aux nouvelles >
Une idée dans la tête

UN PROJET DE SITE WEB EN TÊTE?

Nous vous offrons GRATUITEMENT une heure de consultation pour faire le diagnostic de votre site Web actuel et analyser vos besoins en matière de site Web. Vous repartirez avec des recommandations personnalisées et une soumission gratuite.
close-link