Blogue

5 projets qui font littéralement saliver Basta communication

C’est toujours un privilège lorsqu’un client nous partage la vision de son entreprise.  En tant qu’entrepreneur, on envisage rapidement les stratégies qui permettront à cette entreprise de se développer. Chez Basta, certains mandats nous font littéralement saliver parce qu’ils rejoignent nos convictions et nos passions. Voici en grande première le top 5 des projets que Basta communication aimerait réaliser. Peut-être trouveront-ils écho auprès de certaines entreprises soucieuses d’innovation? Ne soyez pas surpris si ces projets ont tous un caractère social ainsi qu’un impact sur les communautés car c’est la raison d’être de Basta communication.

1. Réaliser un assortiment d’emballage pour des produits de l’érable

Vous connaissez notre fameuse canne de sirop d’érable fait au Québec? Un classique et surtout un bon produit qui fait notre fierté. Malheureusement, son potentiel commercial est sous exploité. Peut- être certain d’entre vous ont vu le reportage sur des entrepreneurs du Maine qui développent actuellement une grande variété de produits pour mettre en valeur ce fin produit délectable. Vous l’aurez compris, un produit de qualité mérite un emballage soigné qui s’aura mettre en valeur les subtilités du produit. Parce que dans le sirop d’érable, tout comme dans la tomate et les huiles d’olive, il existe toute une gamme de produits. C’est comme si nous étions encore à se limiter à boire que de la Labatt bleue et de la Molson Export. Bien sûr, il existe déjà des sirops qui ont bénéficié d’une telle mise en valeur par des concepteurs. Un peu jaloux d’eux, nous n’avons pas eu cette chance encore.

2. Création d’une image de marque pour un restaurant sushi provenant de pêches écoresponsables

Développer une image de marque pour un restaurant sushi est probablement un rêve assez répandu chez les graphistes. Et pour cause, les sushis sont des bouchées qui par définition se veulent raffinées et dont la confection doit être réalisée avec soin. Quoi de mieux pour les designers graphiques pour faire valoir la qualité de leur travail. Les couleurs y sont inspirantes et ses origines asiatiques le sont tout autant. Puis, il y a toujours la possibilité d’y aller avec une touche urbaine pour rythmer l’expérience des clients. Pour pousser le fantasme un peu plus loin, le rêve ultime pour Basta serait d’élaborer l’image de marque pour un restaurant sushi qui s’approvisionne des pêches écoresponsables. Notre premier voeu est maintenant lancé!

3. Réaliser packaging (emballage) d’une bouteille de gin fait au Québec

Réaliser le packaging d’une bouteille de gin de chez nous, «Made in Québec». Depuis quelques années au Québec, il y a un engouement certain pour l’eau-de-vie. Plusieurs ont connu un grand succès d’estime tant auprès du public qu’auprès de spécialistes. On a qu’à penser à «Pur Vodka» qui a gagné un prix international à titre de meilleur vodka au monde! Si l’on regarde du côté des gins, la qualité est également au rendez-vous. On a qu’à panser aux gin Ungava, Romeos, Neige, Canopee, l’excellent Piger Henricus ou encore le St-Laurent, fait à partir d’algue du St-Laurent dont l’étiquette est inspirée par l’art nouveau nous plonge tous droit dans l’imaginaire de Jules Verne. Le graphisme de ses spiritueux s’inspire souvent des anciennes gravures ajoutant ainsi une valeur ancienne comme si ces bouteilles étaient de véritables trésors venus d’une autre époque, donnant ainsi une valeur aux précieux liquides. 

4. Implantation d’une campagne de communication pour instaurer le recyclage en Haïti

Lorsque l’on va en Haïti, c’est assez marquant de voir l’immense potentiel de ce pays. On est d’abord charmé par les gens qui y vivent, pour sa culture et pour la richesse de son histoire. Mais comme vous le savez, ce pays a aussi ses grandes lacunes de développement. Le recyclage au pays semble pratiquement inexistant ou de toute évidence trop peu développé. Lors d’un voyage, je me suis pris à rêver sur la possibilité de réaliser une campagne de communication sur l’implantation du recyclage. Bien entendu, un tel projet doit se faire en étroite collaboration avec les ressources du milieu. On ne doit certainement pas faire l’erreur de prétendre que nous sommes détenteurs de la bonne idée. Il faut sortir de notre culture québécoise si l’on souhaite implanter un projet sur mesure pour Haïti. Quels sont les acteurs en place et les comportements à prévoir sur l’éventualité? Cela exige une étude de faisabilité, un plan de communication et un plan d’action stratégique pour réaliser une campagne de sensibilisation nationale afin mobiliser les Haïtiennes et les Haïtiens.

5. Participer à la mise sur pied d’une boucherie végétarienne

Plusieurs d’entre nous affirmeraient être plus en coherence avec leurs valeurs écologiques s’ils étaient végétariens ou végétaliens. Les réponses que l’on entend à ce sujet sont classiques. Je suis trop gourmand pour être végé! Ou encore, c’est trop compliqué! Pour les végés, ce ne sont pas de bonnes raisons et ils ont tout à fait raison. Ceci étant dit, la plupart d’entre nous faisons des efforts pour notre propre santé ou pour avoir un meilleur impact dans nos gestes d’achat, que ce soit pour l’environnement ou encore pour l’économie, en privilégiant les produits locaux. Faire le virage de nos habitudes alimentaires pour devenir végétarien demande beaucoup de discipline. D’où l’idée ingénieuse de créer une boucherie végétarienne. Une boucherie végétarienne!!! Quel concept de génie! Vous l’aurez deviné, le concept marie l’idée de solutions préparées qui se substituent à la viande, en offrant des mets 100% végétariens. On peut y retrouver une grande variété de boulettes végane pour hamburgers, des quiches, des falafels ou encore des pizzas. L’idée de boucherie est inspirante puisque dans l’imaginaire collectif, on peut faire référence aux traditions comme à l’époque où une personne nous servait derrière un comptoir.  Du moins, c’était la norme. Il y a un côté authentique et rustique de pouvoir discuter directement avec le boucher et les produits mis en valeur sont frais et de qualité.

 

Bien entendu, il y aura toujours de nouveaux projets qui sauront provoquer en nous cette soif de créer, cette ambition de participer à un projet plus grand que soi. On aurait pu y ajouter des projets qui apparaissent peu probables à court terme tel que celui de participer au projet du Fairphone, un téléphone équitable qui tient compte de la traçabilité et de l’impact et ce pour chacune de ses composantes. Oui, vous avez bien lu, un cellulaire équitable. D’ici là, nous serons toujours disponibles à relever de nouveaux défis qu’ils proviennent de l’innovation sociale ou à portée locale.

 

Vous avez des commentaires
ou des suggestions?

Maintenant, à vous la parole!

*

Retour aux nouvelles >