Blogue

Sondès Allal et le frigo « Free Go »

PubFacebookArtisansSondesLien

Par Geneviève Kiliko

Installé depuis le mois de juin 2016 au centre-ville de Sherbrooke, le frigo libre-service Free Go a connu un franc succès. Initié par la Corporation de développement économique et communautaire de Sherbrooke (CDEC), ce projet rayonne sur la communauté sherbrookoise, si bien qu’il s’est multiplié depuis son inauguration. Un nouveau frigo Free Go a vu le jour au cégep de Sherbrooke en mars 2017 et un troisième ouvrira ses portes dans un futur proche. Inspiré d’un concept mis sur pied en Allemagne au cours de l’année 2012, le frigo libre-service version sherbrookoise est unique en son genre. Il repose entièrement sur la générosité et la mobilisation des institutions, des organismes communautaires ainsi que des entreprises privées.

Sondès Allal et la communauté

Provenant de Tunisie, Sondès Allal a grandi dans un contexte où la solidarité était grandement importante. Du plus loin qu’elle se souvienne, elle s’est toujours fortement impliquée dans sa communauté, tout simplement parce que cet aspect faisait partie intégrante de son éducation et de sa culture. Lorsqu’elle a débuté comme agente de développement socio-économique à la CDEC, le défi à relever ne se situait pas au niveau de la dimension communautaire, mais plutôt au niveau de tous les rouages reliés au milieu socio-économique.

Après avoir travaillé pendant 5 ans à l’Université de Sherbrooke au programme d’apprentissage expérientiel par l’intervention communautaire, Madame Allal s’est dirigée vers la corporation de développement économique et communautaire de Sherbrooke, au moment même où le projet était interrompu par manque de subventions. Ce fut le commencement de nouveaux défis qui la menèrent graduellement vers cette idée d’implanter le concept berlinois du frigo libre-service, à la touche sherbrookoise!

La plus grande richesse de Sherbrooke : les gens!

L’un des volets de la CDEC est d’initier des projets qui sont, par la suite, portés par la communauté. L’objectif de départ était donc d’implanter un projet qui puisse perdurer par la mobilisation de certains acteurs dans la région. L’idée du projet a émergé dans une période difficile, où les subventions gouvernementales baissaient considérablement. Craignant une démotivation de la part des organismes communautaires et autres instances, la Table de concertation sherbrookoise de la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, dans laquelle siège la CDEC, a lancé la campagne « Sherby Partage », dans laquelle les gens étaient invités à poser une action contre la pauvreté sous forme de « challenge ».

« C’était pour dire qu’on n’a pas forcément besoin d’argent tout le temps. Je viens d’un pays où l’on fait beaucoup avec trois fois rien. Chacun d’entre nous a la capacité de poser une action. On ne va pas changer le monde, mais à petite échelle, on peut faire une différence. », souligne Madame Allal.

Lorsque Madame Allal a constaté que la plus grande des richesses de la communauté à Sherbrooke c’était les gens, elle a vite compris que le projet du frigo communautaire se réaliserait grâce aux bénévoles.

Le frigo « Free Go » à la sauce sherbrookoise!

L’un des buts du projet : qu’il se réalise sans aucune transaction financière! Pour ce faire, il fallait mobiliser le plus de gens possible. L’objectif principal du frigo libre-service est d’amener les gens à revisiter leur façon de consommer de façon responsable en évitant le gaspillage inutile, en plus de contribuer à aider les gens en difficulté financière à se nourrir sainement.

Dans un premier temps, Madame Allal est allée chez Estrie Aide, qui lui a offert gratuitement un frigo. Elle avait aussi besoin de bois, pour fabriquer un abri afin de protéger le réfrigérateur contre les intempéries. Elle s’est dirigée vers l’entreprise d’économie sociale Au pont de bois, ébénisterie, qui lui a fourni un abri sur mesure.

Les organismes communautaires, quant à eux, ont contribué à leur façon. Par exemple, ils ont mis des ressources en place pour les conditions d’hygiène et de salubrité et ont donné des formations aux intervenants responsables du nettoyage. Tous les jours, une équipe était désignée pour nettoyer le frigo. Plus d’une trentaine de partenaires provenant de tous les milieux se sont ajoutés graduellement.

L’implication de Basta communication

L’équipe de Basta communication a été l’une des premières à croire au projet. « Lorsque j’ai commencé à chercher des partenaires, ce n’était pas évident. J’avais besoin de deux ou trois personnes qui y croient. Patrice Côté a été l’un des premiers à s’investir. Il était tout à fait naturel pour lui de s’impliquer dans un projet qui comportait des valeurs similaires à son entreprise. », mentionne Madame Allal.

Basta communication a créé le logo et tous les autres visuels de la promotion. « Leur « design » est envié par les autres régions, plus d’une quinzaine de villes au Québec nous ont contacté suite à l’éclosion du projet. », dit Madame Allal.

 

Freego_Cegep

Le « Free Go » du cégep de Sherbrooke

Depuis le mois de mars 2017, un deuxième frigo est situé au pavillon 2, 2e étage juste à côté du bistro du cégep de Sherbrooke. On peut y avoir accès dans les heures d’ouverture de l’établissement. Le cégep s’est montré intéressé au projet dans la mesure où il aidait à réduire le gaspillage alimentaire. Des partenaires locaux ont été mobilisés, à titre d’exemple, la boulangerie Daniel Dufeu et la boulangerie Seba en font partie. La période du projet pilote s’arrêtera au début de l’été et le cégep prendra ensuite les rênes.

Le frigo « Free Go » sherbrookois se répand à l’international!

Grâce à la merveilleuse couverture médiatique et aux réseaux sociaux, le frigo « Free Go » de Sherbrooke a intéressé des gens à travers le monde. Des provinces canadiennes, la France, New York, pour ne nommer qu’eux, sont actuellement en train de mettre sur pied un projet semblable et voudraient avoir le modèle sherbrookois. « Nous avons vraiment créé un modèle qui se distingue, probablement à cause de toute cette mobilisation communautaire qui a réuni plusieurs paliers; l’institutionnel, le communautaire et le privé. », affirme Madame Allal.

Pour ce qui est de Sherbrooke, un troisième frigo verra le jour dans un futur proche et permettra de renforcir les valeurs écologiques et communautaires mises sur pied par la Corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke. 

 

Commentaire(s)

  1. Claude Belleau says:

    Voilà une femme inspirante ! Bravo Sondès pour cette capacité indéniable à l’innovation, à la créativité et à rassembler plein de gens autour de tes projets ! Une richesse et une inspiration pour toute la communauté.

Leave a Reply

Maintenant, à vous la parole!

*

Retour aux nouvelles >
MARKETING RSE

Responsabilité sociale
des entreprises

Vous souhaitez adopter
une politique RSE
en cohérence avec
vos valeurs et vos actions ?