Blogue

Campagne « Artisans d’aujourd’hui, partenaires d’avenir »

Voici l’une de nos chroniques « Artisans d’aujourd’hui, partenaires d’avenir ». Cette série de portraits présente des entrepreneurs qui se démarquent par leur apport à la communauté, tant au niveau des valeurs que pour leur créativité. Contribuez à faire connaître le savoir-faire des artisans d’ici.

Malika Bajjaje, sa voix au cœur des cultures

malika fcms artisant

Par Geneviève Kiliko pour Basta communication

Malika Bajjaje s’est installée au Québec en 1998, laissant derrière elle son pays natal, le Maroc, afin de suivre l’élu de son cœur avec qui elle a fondé une famille. Femme de tête, elle est aujourd’hui directrice du Festival des traditions du monde et du Festival cinéma du monde de Sherbrooke. Innovatrice de plusieurs projets qui se sont concrétisés grâce à une équipe formidable, elle affirme que sans cette équipe solide, rien n’aurait été possible. « L’union fait la force », est sans aucun doute la phrase-clé qui a conduit ces deux événements annuels vers une renommée incontestable. Instauré dans la ville de Sherbrooke depuis 1998, le Festival des traditions du monde (FTMS) permet aux Sherbrookois de s’harmoniser avec les différences culturelles. Ce festival a d’ailleurs été un tremplin pour le Festival cinéma du monde, qui a vu le jour au cours du mois d’avril 2014 et qui se répètera cette année.

Du Maroc au Québec…

Festival cinema du monde de Sherbrooke 2015

Affiche Festival cinema du monde de Sherbrooke 2015

Malika Bajjaje a grandi dans la ville de Cassablanca, où elle a commencé, dès son plus jeune âge, à s’impliquer socialement au sein de sa communauté. Là-bas, l’implication sociale fait partie intégrante de la culture. Cette tendance naturelle chez elle l’a donc amené à aider des gens dans son quartier en donnant des cours et en les accompagnant dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Ayant obtenu une licence en sciences humaines, cette formation académique multifonctionnelle l’a conduit à l’enseignement dans des écoles privées au Maroc. Cela lui a aussi permis d’approfondir ses connaissances en histoire, en géographie et en littérature arabe.

Elle rencontrera son futur mari au Maroc, un québécois. Ils viendront vivre au Québec pour y bâtir une famille. Afin de s’intégrer à la culture québécoise, Malika Bajjaje souhaitait s’impliquer dans un organisme quelconque, puisqu’elle avait toujours eu une vie sociale riche et active au Maroc. Le Festival des traditions du monde recherchait des bénévoles pour représenter des pays à sa première édition.  Ce fut donc une occasion en or pour elle d’offrir ses services. « Je ne peux pas dire que j’ai rendu service au festival en m’impliquant dans ce dernier. Moi, par contre, ça m’a rendu service. Ça m’a permis de rencontrer d’autres communautés, et j’ai découvert, dans un court laps de temps, toute la richesse de la ville de Sherbrooke. » De fil en aiguille, Madame Bajjaje s’est investie davantage dans le Festival des traditions du monde. Elle était loin de se douter que son implication au sein de ce festival la conduirait à un poste de présidente, pour ensuite en devenir la directrice…

Le Festival des traditions du monde : ouvert à la créativité!

Festival cinema du monde de SherbrookeGrâce à l’ouverture d’esprit du FTMS et à l’ensemble de l’équipe, Malika Bajjaje a pu mettre en place plusieurs de ses idées novatrices au fil des années. Le Chapiteau des peuples du désert, le Palais de l’Orient, les Portes de l’Asie, le Jardin Zen et le Festival cinéma du monde de Sherbrooke ont tous connu un grand succès auprès du public. En effet, le Palais de l’Orient, en 2009, a été un coup de cœur des médias ce qui a donné l’envie à Madame Bajjaje de « pousser » l’audace un peu plus loin en élargissant les domaines de l’expression culturelle. La danse, l’artisanat, la gastronomie, le chant représentent des facettes de la culture qui ont été mis de l’avant au Festival des traditions du monde. Après quatre années à la présidence du FTMS, Malika Bajjaje est devenue directrice de celui-ci depuis janvier 2014. Son poste actuel est plus exigeant, mais elle est ravie de pouvoir relever de nouveaux défis pour l’avenir. « C’est beaucoup de responsabilités, surtout avec la situation financière actuelle. Avec l’austérité, c’est difficile, mais on a une équipe solide qui livre la marchandise. »

Et pourquoi pas le cinéma?

Passionnée de films étrangers depuis sa jeunesse, Malika Bajjaje a grandi avec le cinéma égyptien, le cinéma libanais et le cinéma français. La réalisation du Festival cinéma du monde de Sherbrooke est donc un rêve de jeunesse, qui a pris forme grâce à la collaboration de plusieurs partenaires. Madame Bajjaje est l’initiatrice de ce projet et la co-fondatrice de ce festival avec Denis Hurtubise. Le Festival des traditions du monde a permis au Festival cinéma du monde de Sherbrooke d’établir ses fondations. Dès sa première édition, soit en avril 2014, il a connu un succès. La maison du cinéma de Sherbrooke ainsi que le groupe Via Le Monde inc ont été des piliers essentiels à la concrétisation de ce festival. « On peut mettre des idées en place, mais, sans un réseau solide, c’est impossible de s’aventurer seule dans une telle démarche », confie-t-elle.

Le défi actuel? Maintenir le succès de la première édition du Festival cinéma du monde pour l’année 2015. « Nous sommes victimes de notre succès. La première année, nous en avons impressionné plus d’un! Il faudra donc que la deuxième édition soit à la hauteur de la première… », raconte-t-elle. Le festival aura lieu du 8 au 12 avril 2015 à la maison du cinéma de Sherbrooke, où une panoplie de films étrangers seront présentés à l’écran. C’est un rendez-vous cinématographique à ne pas manquer, car c’est un moyen efficace de voyager aux quatre coins du monde, en comprenant un peu plus la réalité mondiale dans laquelle nous baignons chaque jour. « Le cinéma a une grande capacité de changer les choses. C’est important d’initier les gens à consommer du cinéma intelligent. », affirme-t-elle.  Le Festival des traditions du monde, quant à lui, aura lieu du 12 au 16 août 2015 au Centre Julien Ducharme : des nouveautés vous y attendent!

Festival cinema FCMS

L’implication de Basta communication

Basta communication est entré en scène lors de la mise sur pied du Festival cinéma du monde de Sherbrooke. Ils ont bâti les outils de communication Festival cinéma du monde de Sherbrooke pour ce festival et l’équipe a été très satisfaite du résultat, ce qui les amené à faire appel à leurs services de nouveau. « Nous avons adoré travailler avec l’équipe de Basta communication. On a donc décidé de renouveler l’expérience avec le Festival des traditions du monde. », dit Valérie Saracosa, directrice des communications pour le Festival des traditions du monde et le Festival cinéma du monde de Sherbrooke. En effet, en plus de réaliser le site Internet du Festival cinéma du monde de Sherbrooke, Basta communication a aussi fait la conception de la campagne de la 17e édition du Festival des traditions du monde.

L’équipe du Festival des traditions du monde et du Festival cinéma du monde de Sherbrooke est donc fière de contribuer à l’essor culturel de la région de l’Estrie en offrant à la population deux événements qui laissent une empreinte positive et colorée dans la mémoire de tous ceux qui y viendront! Le succès sera sans aucun doute au rendez-vous pour l’édition 2015 des deux festivals!

 

Si vous avez aimé cette chronique, vous pouvez lire également : Yannick Côté, un esprit innovateur

Vous avez des commentaires
ou des suggestions?

Maintenant, à vous la parole!

*

Retour aux nouvelles >
COMMUNICATION MARKETING

Vous souhaitez rafiner vos stratégies pour mieux atteindre votre cible ?

Avant de passer à l'action, une réflexion s'impose. Basta communication peut vous accompagner dans l'élaboration de votre stratégie de communication marketing, pour mieux toucher votre cible et atteindre vos objectifs.