Blogue

Campagne « Artisans d’aujourd’hui, partenaires d’avenir »

Voici l’une de nos chroniques « Artisans d’aujourd’hui, partenaires d’avenir ». Cette série de portraits présente des entrepreneurs qui se démarquent par leur apport à la communauté, tant au niveau des valeurs que pour leur créativité. Contribuez à faire connaître le savoir-faire des artisans d’ici.

Isabelle Bouchard et L’Arche de l’Estrie

Isabelle Bouchard et L’Arche de l’Estrie

Par Geneviève Kiliko

Jeune, elle voulait changer le monde en y déposant son brin d’humanité là où elle pouvait le faire. Elle s’est rapidement rendu compte que ses ambitions étaient sans doute démesurées, mais elle a tout de même décidé de faire le maximum de bien autour d’elle et s’est dirigée dans un domaine qui concordait bien avec ses valeurs : le travail social. En passant par les maisons des jeunes, par L’Auberge du cœur et par le Parrainage Civique, Isabelle Bouchard s’est installée dans un jeune organisme communautaire de Sherbrooke, L’Arche de l’Estrie, qui vient en aide aux personnes atteintes du VIH ainsi qu’à leurs proches.

De Trois-Rivières à Sherbrooke

Originaire de Trois-Rivières, Isabelle Bouchard y a passé la majorité de sa vie. Après s’être questionnée sur son orientation professionnelle, elle décidera finalement d’opter pour une technique en travail social, parce que ce métier représentait bien ses valeurs. « Les communications et le marketing m’intéressaient beaucoup, mais mes valeurs ont fait pencher la balance vers le travail social. », confie-t-elle. Finalement, l’avenir lui donnera l’occasion de conjuguer tous ces intérêts puisqu’elle occupera plus tard un poste de direction à l’organisme communautaire L’Arche de l’Estrie, où elle sera appelée à mettre à profit différentes compétences de gestion, de communication, de finances, etc.

Isabelle BouchardLors de sa dernière année de formation académique au cégep de Trois-Rivières, Madame Bouchard sera engagée à temps plein pour remplacer un congé de maternité au Parrainage civique, organisme s’occupant en autres du jumelage avec des personnes vivant un handicap social. Elle y restera pendant 3 années consécutives. Elle déménagera ensuite à Sherbrooke et sera embauchée par l’organisme communautaire L’Auberge du Cœur, où elle effectuera les suivis des jeunes ayant quitté l’auberge depuis un moment. Retournant brièvement à Montréal, elle assurera la direction d’une maison des jeunes, mais son cœur sera de nouveau appelé à Sherbrooke. Finalement, en 2008, elle appliquera sur un poste de directrice à l’organisme L’Arche de l’Estrie. Depuis ce temps, Madame Bouchard occupe le poste de directrice à temps plein.

Les débuts de l’organisme

À ces débuts, l’organisme L’Arche de l’Estrie constituait le rassemblement d’une trentaine de personnes qui s’étaient mobilisées afin de pouvoir répondre à des besoins urgents en matière de soutien pour les personnes étant atteintes du VIH. « Ces gens trouvaient qu’il n’y avait pas d’organismes appropriés pour combler l’ensemble de leurs besoins. Ils souhaitaient ardemment avoir un lieu pour pouvoir partager et se ressourcer. Ils ont donc créé ‘’L’Arche de l’Estrie’’ sur une base bénévole pour aller chercher du financement. Et moi, je suis arrivée en 2008 et tout était à construire; les politiques, les bases, etc. », mentionne Madame Bouchard.

Pour Isabelle Bouchard, cet emploi était une occasion en or de développer ses compétences en gestion, en communication, en finance, et plus encore. « Malgré mon jeune âge, j’avais l’impression d’avoir fait le tour en intervention, bien que j’adorais cela. J’avais envie d’un défi plus politique, plus financier, et travailler davantage au niveau des communications, et je voulais le faire dans un contexte communautaire », affirme-t-elle.

Le VIH, où en sommes-nous?

Bien que plusieurs campagnes de sensibilisation dans le monde aient tenté de démystifier le sida, il n’en reste pas moins qu’il demeure toujours méconnu et mal compris par la population générale. « On n’entend pas beaucoup parler car les gens ne sont pas toujours à l’aise d’en discuter. C’est une maladie chronique qu’on associe beaucoup à la sexualité et à l’homosexualité, bien qu’autant d’hétérosexuels que d’homosexuels représentent notre clientèle. Les gens ont malheureusement encore peur et sont très mal informés.», dit Madame Bouchard.  Dans les statistiques, on estime qu’une personne sur quatre étant atteinte du VIH ne le sait pas. Personne n’est donc à l’abri de cette maladie qui peut toucher n’importe qui, et à n’importe quel moment. « La venue de la trithérapie a changé beaucoup de choses. Les lignes directrices changent au niveau du traitement. L’espérance de vie d’une personne atteinte du VIH est la même qu’une personne qui ne l’est pas. », ajoute-t-elle.

Un survol des services à L’Arche de l’Estrie

L’organisme L’Arche de l’Estrie vise à soutenir et à accompagner les personnes atteintes du VIH et leurs proches. Depuis deux ans, l’organisme a ajouté un nouveau service, soit celui du dépannage alimentaire. « On réfère toujours aux autres services alimentaires, par contre, pour les gens pour qui l’accessibilité serait difficile, nous pouvons les aider. L’année passée, nous avons fait 102 dépannages alimentaires.  Le but était vraiment de contrer l’insécurité alimentaire chez les personnes atteintes du VIH. », mentionne Isabelle Bouchard. L’organisme offre un service de cuisine communautaire et organise des soupers communautaires une fois par mois. Des bénévoles soutiennent l’accompagnement des « membres » (terme employé faisant référence à toutes les personnes qui bénéficient et adhèrent aux services et à la philosophie de l’organisme) pour les rendez-vous médicaux, ce qui a permis de diminuer le taux d’absentéisme aux rendez-vous. Un centre de jour est accessible 3 après-midis par semaine, soit du lundi au mercredi, de 13 h à 16 h. De plus, il y a un volet pour la défense des droits qui permet aux personnes atteintes du VIH d’être accompagnées dans leurs démarches juridiques en cas d’injustice étant reliée à leur diagnostic. Une panoplie d’autres services sont offerts, il n’y a qu’à consulter le site Internet pour en prendre connaissance.

Le partenariat avec Basta communication

depliant arche de l'estrieL’agence de communication Basta a conçu le site Internet de l’organisme L’Arche de l’Estrie ainsi que le dépliant. « J’ai connu Patrice, le directeur artistique, lorsque je travaillais à ‘’La Source Soleil’’. Il s’était occupé de faire l’image corporative, les dépliants et le logo, il y a de cela 10 ans. Lorsque j’ai voulu refaire le site Internet pour ‘’L’Arche de l’Estrie’’, je souhaitais avoir une agence de communication avec laquelle les valeurs concordaient avec ce que nous faisions. Basta communication était l’agence idéale pour nous. », affirme Madame Bouchard. « Nous sommes vraiment satisfaits de leur travail. Nous avons des bons commentaires à propos du site Internet. Ils ont vraiment été aidants dans leurs conseils. »

Les événements à venir

En novembre prochain, soit le 5 novembre au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, aura lieu la 2e édition de la soirée-bénéfice de l’organisme.  Un encan silencieux ainsi qu’un chansonnier, Stéphane Carbonneau, feront partie de cette soirée. Au menu : service de bar, assiettes de fromages et « tapas », au coût de 15$ le billet. La soirée se déroulera à compter de 19 h et il y aura une quarantaine de prix à gagner lors de cet événement-bénéfice. De plus, le 1er décembre, des kiosques seront installés dans différents coins de la ville afin de sensibiliser la population. C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

archedelestrie.org

Vous avez des commentaires
ou des suggestions?

Maintenant, à vous la parole!

*

Retour aux nouvelles >
CONCEPTION WEB

Vous souhaitez
un site Web à l’image
de vos ambitions ?

Basta travaille constamment
à maximiser la visibilité
de votre présence en ligne.
Toujours disponible, notre équipe
complète de designers, d’experts
programmeurs et de stratèges
Web viennent concrétiser
l’atteinte de vos objectifs !