Blogue

Campagne « Artisans d’aujourd’hui, partenaires d’avenir »

Voici l’une de nos chroniques « Artisans d’aujourd’hui, partenaires d’avenir ». Cette série de portraits présente des entrepreneurs qui se démarquent par leur apport à la communauté, tant au niveau des valeurs que pour leur créativité. Contribuez à faire connaître le savoir-faire des artisans d’ici.

David Bélanger et la Table d’action contre l’appauvrissement de l‘Estrie

david

par Geneviève Kiliko

Chargé de projet pour la Table d’action contre l’appauvrissement de l’Estrie (TACAE), David Bélanger a conçu, au cours des dernières années, des outils de sensibilisation fort intéressants avec la participation de Basta communication, qui a su mettre des visuels percutants sur leur contenu professionnel. Le 17 octobre dernier, journée mondiale du refus de la misère, l’organisme a lancé un manuel s’intitulant « La pauvreté, l’exclusion sociale et ses préjugés » au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. Ce manuel, actuellement disponible sur le site Internet de la TACAE, est gratuit. Un deuxième outil formidable a aussi été créé : 7 vidéos; une vidéo par MRC ayant comme objectif de démystifier les préjugés envers les personnes en situation de pauvreté. Le souhait de David Bélanger : « …que chaque individu puisse regarder la vidéo de leur MRC ». Il espère ainsi que le proverbe d’Albert Einstein : « Il est plus difficile de désagréger un préjugé qu’un atome », se métamorphose au fil des années, pour que cesse toutes ses constructions sociétales biaisées, qui ne font que nous séparer les uns des autres.

La petite histoire de David…

David est originaire de la ville de Thetford Mines. Il a décidé de venir à Sherbrooke lorsqu’il est entré au cégep à Lennoxville. Ses études collégiales lui ont permis d’effectuer un stage en coopération internationale de 6 semaines en République Dominicaine. Cette expérience a été le début d’une ouverture sur le monde. « Avant de m’ouvrir ici, je me suis ouvert à l’extérieur du Québec », dit-il. « Ce que j’ai vu là-bas, c’est la solidarité. Les gens n’ont rien mais ils ont tout en même temps. Je me rendais compte qu’il y avait très peu d’isolement dans ce pays-là. C’est plus difficile d’être pauvre dans un pays riche que d’être pauvre dans un pays pauvre. » Suite à un baccalauréat en orientation, il a été embauché pour un contrat de 6 mois à l’organisme le Cogite, qui était, à cette époque, chapeauté par le CSI. À la fin du contrat, il a postulé en tant qu’adjoint administratif à la Table de lutte contre l’appauvrissement de l’Estrie et a été engagé puisque Line Marcoux, coordonnatrice de la TACAE, avait besoin qu’on lui prête main-forte. Et le voilà! Depuis ce temps, un projet n’attend pas l’autre…

Des détails sur le manuel « La pauvreté, l’exclusion sociale et ses préjugés »

David a mis 10 ans à rédiger ce manuel qui se veut être une synthèse de la situation de la pauvreté. Ce manuel de 44 pages est disponible gratuitement sur le site Internet de l’organisme. Il est dédié tout particulièrement aux intervenants dans le domaine de la santé et aux décideurs (travailleurs sociaux, enseignants, policiers, députés, maires, etc.). « Si j’avais lu ce manuel lorsque j’ai obtenu mon emploi, j’aurais tout compris sur la pauvreté. », mentionne-t-il. « Nous détenons tous les moyens nécessaires pour éradiquer la pauvreté, si on ne le fait pas, c’est pour des raisons politiques. C’est avantageux pour une partie de la population qu’il y ait des pauvres, ça fait une main-d’œuvre beaucoup plus malléable. », dit-il. Dans ce manuel, on y parle des personnes à risque de vivre une situation de pauvreté, des effets de la pauvreté sur la personne et sur la société, des causes structurelles, des préjugés ainsi que des solutions. On y relate des statistiques pertinentes qui nous aident à saisir les enjeux de la pauvreté.

Les vidéos : un outil qui permet de vaincre les préjugés!

tacae8-5x14weedon1David Bélanger et son équipe ont filmé, de 2013 à 2016, dans 7 MRC de la région estrienne : Sherbrooke, Memphrémagog, Val St-François, Haut St-François, Des Sources, Du Granit et Coaticook. Ils ont rencontré plus d’une centaine de personnes en situation de pauvreté et une cinquantaine d’intervenants dans divers organismes communautaires. Puisque « les préjugés constituent l’un des principaux obstacles dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale »1, cet outil contribue à les atténuer, à l’aide des nombreux témoignages. « Dans ces vidéos, on leur donne la parole, la dignité. Chaque entrevue pouvait durer plus d’une heure, mais l’important était de prendre le temps d’établir un lien de confiance, et d’aller en profondeur. », souligne Monsieur Bélanger. « À ma grande surprise, la pauvreté se vit d’une façon complètement différente d’une MRC à l’autre, mais il y a aussi des points communs. On y traite de trois thématiques : la pauvreté et l’exclusion sociale des aînés, la pauvreté et l’exclusion des familles et enfants et le droit à la dignité. » Il est possible de visionner ces vidéos à l’adresse suivante : tacaestrie.org.

La participation de Basta communication

Depuis plus d’un an, Basta communication travaille avec la TACAE. Le site Internet a été complètement confectionné par Basta, qui a trouvé la façon de créer des « visuels » appropriés au contenu rédactionnel de l’organisme. « Lorsque tu souhaites avoir l’attention des dirigeants ou des élus, tu dois avoir une approche professionnelle. On avait un contenu professionnel, on avait également besoin d’un « visuel » professionnel. C’est ce qu’on a trouvé avec Basta. Je trouve que leur équipe a amené notre image à un niveau très professionnel. L’accueil, le développement du lien de confiance et le résultat sont les trois raisons pour lesquelles je dirais que Basta connaît bien son métier. », précise Monsieur Bélanger. De plus, David dit avoir été attiré par les valeurs de solidarité et de justice sociale  qu’on retrouve chez Basta communication.

Les répercussions souhaitées…

David espère que ces outils de sensibilisation feront leur « bout de chemin » dans la région estrienne. Beaucoup de préjugés perdurent à l’égard des immigrants, des assistés sociaux, des aînés, et plus encore. « Les préjugés naissent dans une société car on recherche des boucs émissaires sociaux. On nourrit les préjugés  avec de la haine, c’est très dangereux… » Il suggère à chacun d’entre nous d’écouter la vidéo de sa MRC, pour ainsi contribuer personnellement au démantèlement de nos propres préjugés…

 

[1] Manuel sur « La pauvreté, l’exclusion sociale et ses préjugés » p.8

 

Vous avez des commentaires
ou des suggestions?

Maintenant, à vous la parole!

*

Retour aux nouvelles >
DESIGN GRAPHIQUE

Vous voulez des pistes
créatives durables qui
assurent l’efficacité
de votre message ?

Bénéficiez de notre savoir
faire en design graphique.
Nous concevons des outils
de communication qui se
démarquent et qui traduisent
fidèlement l’essence de votre
entreprise.